Namek : histoire de la planète verte et de ses habitants

Namek est sans aucun doute la planète à l'histoire la plus passionnante et profonde de l'univers Dragon Ball. Une histoire de plusieurs millions d'année, une race aux pouvoirs magiques uniques, et bien sûr la création des fameuses Dragon Ball qui sont à l'origine de notre manga favori : tant de points donnant à Namek son attrait passionnant.

Origines

Namek est sans aucun doute une des plus anciennes planètes de l'univers Dragon Ball. Pour preuve, le doyen des dieux Kaïo, Rou Dai (voir photo), affirme avoir participé à la réglementation de l'usage des Dragon Ball au seul peuple Namek, et ce dernier n'est âgé ni plus ni moins que de 75 millions d'années. On sait en plus qu'il a passé des dizaines de millions d'années enfermé dans l'épée sacré, ce qui date encore un peu plus précisément la belle planète verte.

rou dai kaio shin & gohan

Caractéristiques 

La planète Namek est en quelque sorte une terre où la spiritualité a été mise en avant. Nous y retrouvons les mêmes éléments : herbe, montagnes, lacs, oxygène etc. La seule différence notable est la couleur de ses éléments, l'herbe étant bleue, les lacs roses ou verts et le ciel vert. Les animaux sont également les mêmes que sur terre, puisque nous verrons des oiseaux, lézards et autres poissons lors de la saga Freezer. 

Il est à noter qu'une année sur Namek ne dure pas 365 jours, mais bien 130, raison pour laquelle les Dragon Ball peuvent y être utilisées plus souvent.

La planète possède également ses propres astres. Elle est munie de 3 soleils, raison pour laquelle la nuit ne tombe jamais sur Namek. 

paysage de namek

Évolution et histoire de la planète verte

La civilisation Namek, reconnue par les dieux pour sa grande sagesse, se vit offrir les Dragon Ball. La planète était d'ailleurs un lieu prospère où une grande population vivait en paix. Cependant, la planète subit un brusque changement climatique, qui y supprima quasiment tous les végétaux. Ses habitants moururent également en masse, ne laissant plus que "le grand chef" comme seul survivant de la catastrophe. La population de Namek ne doit donc son salut qu'à la faculté de celle-ci d'être asexué et de pouvoir se reproduire seul. La centaine de Namek vus dans la saga sont donc tous les fils du grand chef!

Notons rapidement que la planète a été détruite par Freezer, mais puisque celle-ci et ses habitants ont été ramené par les dieux et les boules de cristal, ceci n'impacte pour ainsi dire pas l'histoire de celle-ci (photo ci-jointe).

planete namek

Les habitants

Les habitants de la planète sont tout aussi intéressants que celle-ci. En effet, comme nous le disions dans le paragraphe précédent, ceux-ci sont asexués. Bien différent des humains, ces derniers pondent un oeuf pour donner naissance. Autre particularité, cet oeuf sort par la bouche et éclot dans les moments qui suivent. Une naissance absolument unique!

D'autre part, il est à noter qu'il n'y a ni homme ni femme chez les Namek, même si l'accent est mis sur la masculinité à travers les guerriers que l'on voit (Il serait d'ailleurs difficile d'en définir un comme féminin). 

peuple namek

Ce peuple n'a d'ailleurs besoin de "rien" pour survivre : ils ne vivent qu'en buvant de l'eau et en dormant, la nourriture leur ait absolument inutile. Ils ne cultivent que pour reboiser leur planète.

Enfin, il est à noter que les habitants sont dotés de vrais pouvoirs magiques : la communication par télépathie, l'absorption des pensées négatives, la faculté d'agrandir leurs membres à volonté (ou de les faire repousser), ou encore de pouvoir fusionner 2 Namek en un, comme nous le verrons lorsque Piccolo ne fit plus qu'un avec le tout puissant.

Bien sûr, leur plus grand pouvoir reste les fantastiques Dragon Ball qui est l'élément clé de notre manga préféré. Merci, les Nameks !


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire